Benakin Production

Un univers fantastique, RPG Gratuit
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quest Legend, test et dossier complet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
freezia
Collaborateur
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 03/11/2008

MessageSujet: Quest Legend, test et dossier complet   Ven 19 Fév 2016 - 22:24

(ce test date un peu mais j'en profite pour le publier ici pour l'occasion, désolé pour les quelques fautes de français)





****************************************************************

Voilà un gros morceaux du making sous Vx qui a connu un sérieux succès : réalisé par la
Benakin Production, Quest Legend, qui est le séquelle de Sword Legend, constitué en trois
parties distinctes . Le développement a débuté en 2008 et s'est achevé au bout de deux ans,
an 2010, après la sortie du troisième épisode; Depuis, dans le cadre de la conception du
deuxième titre de la saga, le volet a signé un retour avec une version compilé des trois
parties, comportant également quelques rajouts .



****************************************************************

De mystérieuses forces sont en action, Tombeciel est déjà tombé entre leurs
mains . Alarmée, la représentante des Anciens décida de s'entretenir de cette menace avec
le roi du continent du Sud, Tendram .
Pendant ce temps, la quiétude de Timon va finir par être rompue . Cet ancien combattant
s'est installé en marge de la société depuis la dernière guerre, vivant seul avec son
petit macaque de compagnon; Le retour de son père, témoin de forces occultes, va le pousser
à reprendre du service, bien malgré lui .


****************************************************************

Quest Legend entre dans un schéma assez stéréotype du rpg que l'on connait (mais avec quelques pointes d'humour simplistes et efficaces) . Comme son pré-quel, le jeu se construit avec un certain nombre d'éléments tirés des RTP . L'action était également assez dirigé, hors cette suite vous offrira plus de liberté et vous permettra d'explorer tout les continents du globe .
L'atmosphère est également différente, on s'éloigne des textures des tilesets XP qui, par leurs détails, donnaient ce semblant d'ambiance fantastique/elfique, pour tomber sur les tiles VX bien plus adaptés aux situations burlesques . Certes, vous retrouverez quelques éléments du gameplay natif du premier jeu mais le nouveau titre bénéficie de beaucoup de changements et de nouveautés . Prenons par exemple les quêtes : comme dans le premier volet, certaines se réalisent selon le moment de la journée et sont consultables via l'inventaire . Elles sont maintenant présentent en quantité et variées, référencées en différents labels distincts allant des obligatoires aux secondaires, en passant par des butins supérieurs voir carrément des spéciales . Elles bénéficient également de leur propre interface grâce à un script réalisé pour l'occasion .
Bien agencées, nombreuses et peu linéaires, elles font parti des atouts qu'offrent le jeu . Une nouveauté sera la présence de nouveaux commerçants : certes classique, le forgeron vous proposera ses services pour confectionner des objets exclusifs en échanges de quelques matériaux et d'une petite somme d'argent . Il existe des sets d'équipement surpuissants frabiqués par des forgerons spéciaux bien cachés qui vous serons révélés seulement après avoir fait vos preuves .
Dans le même principe, il existe les couturiers pour la fabrication d'armures plus légères, aussi des alchimistes qui vous fourniront de quoi booster vos stats ou vos breuvages, et le fournituriste qui vous fournira de quoi faire rougir de jalousie Indiana Jones : de la dynamite pour faire exploser certains obstacles, des allumettes pour allumer des torches, des pics, des pelles, des cannes à pêches, ... Et les fameuses clefs colorées ouvrant des coffres de même couleur : gardez bien en tête d'en avoir pour chaque spécimen, même si leur achat a un coût, ou sinon vous risqueriez de le regretter plus tard .  


Non ! Laissez moi revenir en arrière :
j'étais pas prêt ! Haa ...


Toujours en restant sur le fameux principe de diversité que le jeu se plait à proposer, vous pourrez vous focaliser sur divers activités à entreprendre tel que la pêche qui, outre de simples sardines, peut vous rapporter gros ( il y a des spots très lucratifs ), la chasse vous permettra de faire un génocide de vaches, un massacre de poules et une battue de moutons pour acquérir quelques cuirs indispensables dans la confection de robes de qualité, dans la même logique le minage de filons vous permettra de mettre la main sur des minéraux utiles pour la forge, la pelle est utile pour déterrer les  trésors enfouis ... Soyez cependant averti que tout cela a un coup en matériel, matériel qui risque parfois de casser .
J'ai oublié de mentionner qu'il est possible de remplir des flacons ou cueillir des fruits ... bref, niveau interaction, on sera servi . Benakin rivalise d'imagination pour marquer le coup sur le terrain des donjons : un gros niveau et une grosse épée ne suffisent pas pour passer tous les chemins . Croyez moi qu'à la fin du jeu, votre inventaire sera une sacré caverne d'Ali-Baba !
Cependant, il est à souligner que les animations transitoires des voyages en bateau/zeppelin, et également ceux des différents métiers, sont bien trop longues . En venant à ce sujet, on ne manquera pas à faire remarquer le désagrément des équipements professionnels : lorsque vous trouverez un filon à exploiter, il vous faudra vous déséquiper de votre arme et mettre le pic à la place; D'une certaine façon, c'est logique, mais quand vous voudrez atteindre le prochain filon, à quelques pas de là, sans remettre votre arme pour gagner du temps, vous vous retrouverez bien dans l’embarras en cas  d'affrontement, vous retrouvant à combattre avec votre pauvre pic ... Un système de changement d'équipement en plein combat aurait pu rectifier le tire .
Les compositions musicales sont tirés d'OST pour le moins classiques (FF, Tales of voir même Naruto ...)d'où, également, certains morceaux ré-agencés . Si, globalement, le fond sonore s'accorde bien avec le thème des maps, ceux des combats auraient pu faire preuve d'un peu plus d'originalité à certaines occasions .  


Ha-HA ! Kragen, enfin ! L'heure de la
revanche a sonné : Round 2 ! Mange
ça !!


Les combats adoptent le style SBS Takentai . Mais avant tout, la grosse correction de ce pack est la suivante : si les combats se déclenchent au contact des ennemis présents sur map par système de poursuite, la plupart étaient réglés pour déclencher le combat non par contact du héros mais par l'emploi de la touche action . Ainsi, une escouade pouvait nous atteindre, qu'on avait encore le choix de déclencher le combat si on le voulait ou non . Gros défaut donc, heureusement rectifié .
Comme précisé plus haut, on reste dans le classique sans innovation particulière ( on reste sur l'habituel système des éléments ) . Plus vous avancerez dans le jeu, plus vous aurez d'alliés à vos côtés ( je ne vous apprend rien ) chacun adoptant son propre élément . Vous en aurez et verrez passer un bon nombre durant la partie . Autant dire que lorsque vous débloquerez le PHS évent, vous aurez un bon choix entre plus de six compagnons . Un bon conseil : ne lésinez jamais la progression d'un allié car certaines séquences du jeu vous imposerons les personnages à employer . Vous aurez ainsi la possibilité de retrouver, parmi vos rangs, des personnages de Sword Legend . Une petite particularité sera qu'en progressant dans le jeu, un de vos personnages obtiendra la faculté de pouvoir se transformer, dans certaines conditions .
Votre efficacité au combat se rythmera beaucoup selon l'avancement de votre arsenal . Ainsi, à plusieurs occasions vous sera donné la possibilité d'améliorer le trident avec lequel Timon débute . L'optimisation de votre équipement par les forgerons aura son importance . Au quelle cas il faudra veiller à ne pas vendre n’importe quel matériaux quant on voudra obtenir des liquidités, liquidités qui ne s'obtiennent qu'en battant des ennemis humanoïdes outre les récompenses . La recherche des sets d'équipement n'est pas à prendre à la légère : elles permettront de rendre des personnages , comme Timon ou Gorem, surpuissants .


Les phases de combat bénéficient des add-ons apportés avec le script ( ennemis avec armes et compétences spéciales ) mais également de ses défauts : lorsque vous battez un ennemi avec un certain nombre de Pv, alors que vous l'avez paralysé auparavant, ses Pv tomberont à 0 ... mais il continuera à se battre sans que vous n'ayez aucun moyens d'en finir avec lui ! Plutôt désagréable comme surprise, non ?
Justement, les altérations d'état joueront parfois un rôle décisif dans vos joutes, permettant d'aveugler ou de rendre confus certains boss avec plus ou moins d'aisance, scellant le sort d'un combat relativement tranquille . Est-ce volontaire ou une mauvaise configuration des résistances du bestiaire ? Il n'empêche que cette caractéristique était déjà présente dans le premier volet .
Si la balance de force des acteurs des combats reste équilibrée la plupart du temps, il se peut que certaines situations réservent ses surprises . Du coup, quant hier vous arriviez à venir à bout d'un puissant boss, demain, vous serez mis au tapis sans concessions par quelques monstres : Ces adversaires, en plus de caractéristiques étonnamment élevées, possèdent une compétence "Gaz Mortel" qui infligera plusieurs symptômes en même temps à tout vos membres d'équipe, tels que la confusion ou le silence . Hier, vainqueur du Chevalier Noir, demain, mis au tapis sans pitié par un corbeau et un serpent ... Rageant, non ?
Entre également en ligne de compte la compétence "Absorption" qui draine beaucoup de Pv sans passer par la défense, ou encore certaines transformations de monstres en cours de combat qui les rend, certes, plus puissant mais qui leur ramène aussi toute leur vitalité ... Des fois, c'est un peuu trop d'un coup .
Heureusement, ces mauvais jaugeages restent minoritaires; Ne vous inquiétez pas, vous ne passerez pas votre temps à skipper les écrans de game over . Reste que les animations de combats sont, pour la majorité, issues des RTP; Ce n'est pas un mauvais point en soi, en plus excusé par l'utilisation des RTP comme la base du projet .  
Mais cela dit, je le considère comme un manquement à la finition du développement et que ça aurait définitivement trouvé sa place dans les nouveautés qu'apportent la version Trilogie . D'ailleurs, oui, quels sont les nouveautés ? Deux nouveaux villages : tous les deux intronisant de nouvelles quêtes, dont l'un pour mieux appuyer le départ de votre aventure et l'autre, point de départ d'une série d’évènements qui vous conduiront à la fameuse Ile Côtière . Cette édition trilogie n'est pas à prendre à la légère,  notamment à cause de l'apparition d'un tout nouveau set d'équipement exclusif . Bien sur, pour le mériter, il vous faudra avoir "fait vos preuves" au préalable . Le deuxième gros objectif de l'édition vous aidera, entre autre, à
collecter plus facilement les éléments nécessaires à la fabrication des sets de légende . A noter une petite touche esthétique pour ceux qui seraient déjà venu à bout de l'édition normale : Le changement du windowskin pour une coloration dorée; Somme toute sympathique comme petite attention .


J'aime bien l'astuce du retour en
arrière à l'aide de la touche S .


Dommage que les nouveautés n'ont pas apporté une utilité définitive aux Titres ( Au nombre de deux ou trois, s'achètent ou bien s'obtiennent selon l'avancé dans le jeu ) dont la fonction aurait été, apparemment, finalement mise de côté . Vraiment dommage et difficilement compréhensible .
La cerise sur le gâteau aurait du être l'apparition DU boss caché par excellence qui aurait représenté un challenge digne du boss final. Car, avec un équipement full set légendaire sur les personnages adéquats, les boss facultatifs ne payeront pas vraiment de mine . On aura pas beaucoup parlé map au final ... Il est vrai qu'on ne retrouve aucun exotisme réel en celles-ci mais elles ne constituent pas non plus un défaut pour autant . En effet, elles se basent sur une bonne et mesuré utilisation des RTP, avec renfort d'extensions d'Enterbrain et autres ressources bricolées ou populaires . A partir de là, on assiste à la construction d'une certaine cohérence dans la structure du mapping, propre à Benakin . Le contenu donnera des réalisations très colorées, ce qui aidera à marquer des contrastes claires pour différencier certains lieux .  
Egalement, comme spécifié plus haut, à marquer le coup d'un rpg à l'humour accessible et au cheminement classique . Car, c'est vrai, si Quest Legend peut prendre une tournure absolument anodine, il n'est pas du tout pauvre en rebondissements et péripéties scénaristiques . Simples, certes, mais efficaces . On pourrait lui reprocher l'emploi de "personnages jetables" apparaissant pour une occasion précise et qui auraient eu tout à gagner d'être mieux développés .
Sword Legend a également permis l'installation d'un semblant de background même si il reste parfois légèrement confus . Vous mènerez l'aventure avec des personnages vivants et plein d'émotions développant chacun, à leur niveau, leurs
affinités durant le déroulement de l'intrigue . Nul doute que vous prendrez intérêt à incarner Timon et de suivre l'évolution de sa relation avec Relana, sa complicité avec le roi Tendram, son profond attachement pour Emione et d'autres
sympathiques figures d'un jour que vous aurez l'occasion de découvrir .
Au final, vous arriverez à vous investir dans les évènements notamment au travers de flash-back et d'une mise en scène soigné .


****************************************************************

Le Résumé

Une durée de vie s'étendant sur plus de 30 heures de jeu, un gameplay riche et varié avec une interaction poussée, des personnages attachants, une intrigue de départ peu originale mais avec une suite plein de rebondissements, des quêtes disponibles en une quantité constante ... Quel résultat ! Ces deux années de développement ont fait naître un joli bijou du making sous VX, gage de qualité du travail entreprit par Benakin . Le titre n'en est pas moins dénué d'imperfections sur des situations de combat spécifiques et autres détails déplaisants dont certains venants fragiliser la finition . Il est claire qu'on trouvera à tergiverser entre quelques éléments incohérents ou sans réponses dans la trame scénaristique . Mais on pourrait avancer que le vrai défaut se base sur le manque de rigueur dans la personnalisation du projet, notamment sur le plan des animations/effets visuels, sur le plan musical, sur l'apparence des personnages, sur l'organisation de la société .
Benakin aurait eu le moyen de pousser encore plus loin le développement de sa pièce maîtresse pour avoir encore un meilleur rendu . Sur le fond il y avait encore de quoi travailler mais l’essentiel est là, c'est à dire la jouabilité, et possède des outils solides pour satisfaire pleinement un joueur lambda . C'est d'ailleurs ce qui fait majoritairement son succès . Benakin s'est d'hors et déjà penché sur la suite et mis en ligne une première démonstration : une suite prometteuse qui confirme déjà des remaniements au niveau du gameplay, un mapping au rendez-vous, et une balance des combats recalibré . Bref, ce n'est pas un 'chef d'oeuvre' dans sa plus pure appellation de gamer mais vous retrouverez en Quest Legend ce qui fait la recette d'un bon moment passé sur un jeu de rôle . Et en tant que joueur, l'investissement m'a plu et m'a convaincu . En tout cas, après en avoir fait l'expérience, vous ne verrez plus certains charas du charset Actor1 de la même manière .

Les mauvais points :

* Système d'équipement pour les métier .
* Quelques situations de combat mal gérées .
* Identité du projet pas assez marquée .


Les bon points :

* Une très bonne durée de vie .
* Une aventure prenante .
* Des personnages sympathiques .
* Gameplay travaillé et diversifié .
* Des objectifs à foison qui rythment vos parties .



Verdict : Rang 6/6 -> Incontournable !!
Revenir en haut Aller en bas
Benakin
Maker
avatar

Messages : 519
Date d'inscription : 12/02/2008
Age : 34
Localisation : Village Rolon

MessageSujet: Re: Quest Legend, test et dossier complet   Sam 20 Fév 2016 - 10:51

Je me souviens de ce test, merci Freezia, je veux le même test pour Magical World Very Happy !
J'espère pouvoir distribuer Magical World aux alex d'or cette année en espérant avoir des testeurs sérieux ( pour le premier QL les testeurs ont joué à peine une heure au jeu pour le juger ).
Revenir en haut Aller en bas
http://benakinproduction.1fr1.net
Nanto
Collaborateur
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 11/11/2009
Age : 32
Localisation : Telnasha

MessageSujet: Re: Quest Legend, test et dossier complet   Lun 23 Mai 2016 - 23:19

hate de voir le nouveau test du suivant !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quest Legend, test et dossier complet   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quest Legend, test et dossier complet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La flèche de la justice 2.0 | Dossier Complet
» Dossier Corruption 2:L'ONU et l'argent vole par JC Duvalier
» Fidel Castro dans le dossier Haiti-Clinton: On ne peut rien improviser en Haiti
» Raoul Peck s''adresse au prés. René Preval dans le dossier de la Dominicanie
» Le dossier "keating five" scandale dont MC Cain était impliqué

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Benakin Production :: Forum :: Le Manoir des Templiers-
Sauter vers: